Kokhav Koné Abou Bakary Sidick, auteur de ‘’la Sainte Bible, une restauration des Benei Elohim ’’ : ‘’Voici les raisons pour lesquelles j’ai restauré la Bible ‘’

Publié dans Culture
lundi, 31 juillet 2017 00:00
Évaluer cet élément
(3 Votes)

L’amphithéâtre Ambroise Yacé de la faculté de médecine de l’université de Cocody  a abrité Samedi 29 juillet une double cérémonie  de présentation et de dédicace de  la Sainte Bible, une restauration des Benei Elohim Limmoudim de Rabbi Ieshoua Ha Mashiah du géographe, théologien, médecin et enseignant-chercheur, le Kokhav   Koné Abou Bakary Sidick, Porte-Parole de la Kéhila des Limmoudim de Rabbi Jésus publié aux éditions  Saint Sauveur.

Et ce à l’initiative de la Fédération des jeunesses limmoudim de rabbi Jésus sous le parrainage du professeur Moustapha Diabaté l’inventeur de l’indicametrie. Selon l’auteur Koné Abou Bakary Sidick dans une communication autour du thème ‘’les conséquences des erreurs des traductions de l’hébreu au Grec’’, la Bible est passée de l’hébreu au grec, du grec au latin, du latin au français puis de là dans les langues vernaculaires. Ce qui aurait altéré certaines parties. «  Le passage a été mal négocié et la bible a été  trahie dans son contenu. Cette trahison est grave car non seulement elle porte atteinte à la sanctification du Créateur mais elle est entachée de sacrilège. Aucune Bible traduite n’échappe à ce constat. La seule solution consiste à mettre fin à ce sacrilège afin de permettre aux guides spirituels et aux fidèles d’avoir un outil casher comme le disent les Hébreux.  Il faut préciser que notre constat n’enlève rien aux mérites du travail gigantesque de traduction réalisé par les biblistes. Nous avons de l’admiration et du respect pour eux. C’est le fait des politiques qui, enracinée dans une ignorance et dans la volonté de faire de la religion un instrument de conquête et de conservation du pouvoir,  ont favorisé ce sacrilège qui dure depuis le 2ème siècle avant notre ère soit 23 siècles », a-t-il expliqué. Avant d’ajouter : «  Généralement, on dit que la traduction est trahison mais avec la Bible la traduction a débouché sur une adultération du message si on veut rester dans la logique des équivalences dynamiques et fonctionnelles. Nous précisons que nous ne faisons pas une réécriture de la Bible, ni une traduction.  Nous faisons une  restauration, une correction des versions existantes ».  Le parrain Pr Diabaté  salué cette ‘’œuvre utile à l’humanité’’. « Un chercheur n’a pas de barrière s’il veut être utile à l’humanité. Et ce livre est très important pour l’humanité à travers le seul mot restauré », a dit le savant. Pour le président  de la Fédération des jeunesses limmoudim de rabbi Jésus,  Dongo Yao Kra, il s’agissait à travers cette rencontre de rependre et défendre l’orthodoxie d’Elohim (Dieu en hébreu). Bien avant le critique d’art et de littérature spirituelle, Keita Namory a prononcé  une conférence inaugurale sur la structuration et la portée de la sainte Bible, une restauration des Benei Elohim Limmoudim de Rabbi Ieshoua Ha Mashiah du  géographe, théologien. « Il s’agit à travers cette restauration de désoccidentaliser la bible », a-t-il conclu après avoir démontré mathématiquement la structuration de la bible qui a un découpage  différent de celui des autres bibles. « Nous abandonnons la classification classique d’Ancien testament et Nouveau testament pour une classification en trois ensembles. Le Tanak, le Sefer Ha Bessorah et le Sefer Ha Hisgalou. Le Tanak renferme la Torah, le Neviim et les Kitouvim. La Bessorah renferme l’Edut ha limmoudim, les Ma’asei ha Shlihim et les Iggrot ha Shlihim. La Hisgalou renferme la Hisgalou de Ieshoua ha Mashiah », peut-on lire à la page 9 de la sainte Bible, une restauration des Benei Elohim Limmoudim de Rabbi Ieshoua Ha Mashiah.

Lu 252 fois
Connectez-vous pour commenter

Trafic Routier

Trafic Routier : Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud.
mardi 2 mai 2017 13:54

Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud. A éviter la zone du Camp commando qui...

Sur les Réseaux Sociaux

Nous Contacter

Address: 08 BP 3809 Abidjan 08

Tel: +(225) 22 44 10 32

Fax: +(225) 22 44 10 34

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web: http://www.lesursaut.ci