Politique en Côte d’Ivoire : Le cas Soul to Soul, un piège qui va attraper inéluctablement Soro ou Ouattara

Publié dans Politique
mercredi, 29 novembre 2017 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Souleymane Kamaraté Koné,  la quarantaine bien entamée, chef du protocole du président de l'Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro est en détention préventive depuis le lundi 9 octobre 2017 à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan ( MACA).  Soul to Soul est accusé de complot contre l’autorité de l’Etat, suite à la  découverte dans la nuit du 14 au 15 mai dernier, d’une cache d’armes dans une villa lui appartenant à Bouaké.

Cette attitude s’apparentait pour le gouvernement ivoirien à une tentative de déstabilisation. Le procureur de la République, près le tribunal de Première instance d’Abidjan, Richard Adou Christophe qui s’adressait à la presse a  corroboré cette supposition du gouvernement dont-il est le collaborateur : « Des armes de guerre neuves dissimulées ont été découvertes dans une villa de Bouaké (…). Les enquêtes ont permis d’établir que la villa est la propriété de M. Koné », a indiqué le procureur, avant de détailler l’arsenal retrouvé : « lance-roquettes RPG7, mitrailleuses lourdes, fusils d’assaut AK47, bombes, mortiers »… « Les enquêtes ont également révélé que des personnes avaient été informées de l’existence de ces armes dans la villa de M. Koné et invitées à se servir. Leur mise à disposition visait la déstabilisation de l’État », avait souligné ce jour-là, le Procureur. Des accusations contre lesquelles se sont insurgés les proches de Guillaume Soro. « Koné Kamaraté Souleymane a déjà fait de la prison en 2000 pour la cause du Président Alassane Ouattara.

Le président de l’Assemblée Nationale Guillaume Kigbafori Soro, qui séjourne hors du pays, est tenu informé de la situation. Il apporte son soutien à la famille de son collaborateur, appelle les Ivoiriens au calme et à la sérénité et espère que la justice fera librement son travail », avait réagi Moussa Touré, directeur de la communication et conseiller du président Guillaume Soro, dans un communiqué. A suivre toujours l’entourage de Guillaume Soro, ces armes lourdes et leurs munitions auraient été acquises à la fin de la crise post-électorale, malgré l’embargo des Nations unies, sous-entendant ainsi que les proches d’Alassane Ouattara en avaient été informés. « En s’en prenant à [Souleymane Kamagaté], c’est Soro que l’on veut atteindre », déplorait alors au confrère Jeune Afrique un autre intime du président de l’Assemblée nationale.  Cette situation  a tendu ou du moins  tendu les relations entre Alassane Ouattara, Chef de l’Etat et Guillaume Soro.

Le premier a vu en cette façon de faire de celui qu’il appelle ‘’mon fils’’, une volonté manifeste de l’évincer du pouvoir d’Etat.  Une haute trahison qu’il ne peut pardonner. Les relations entre les deux anciens ‘’ complices’’ prennent alors un coup. Les deux hommes ne se parleront plus à en croire le confrère Jeune Afrique. Beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Après milles et unes médiations, le ‘’père’’ et le ‘’fils’’ acceptent de se parler le vendredi 3 novembre 2017 au lieu de travail du premier. De quoi ont –ils parlé ? Difficile de le dire. Car, aucun communiqué final n’a sanctionné l’entrevue.

Mais, selon certaines indiscrétions, il semble que ce vendredi soir  du 3 novembre, il  s’est agi de décrispation. Guillaume Soro a dû donner des explications aux accusations de déstabilisation de l'Etat que ses détracteurs lui  attribuent.  Au cœur du problème et de cette rencontre, nous disent certains, des questions subalternes liées à la vie du Rdr et du Rhdp ont été abordées. L’on a espéré qu’après cette rencontre, l’ancien protocole de Soro retrouverait un brin de liberté. Que nenni ! Alassane Ouattara bien au contraire veut soit, donner visiblement une punition exemplaire à celui qui a tenté de  le déboulonner soit, le chef de l’exécutif ivoirien cherche à obtenir par Soul to Soul,  la résignation de Guillaume Soro que, des proches incitent à briguer la magistrature suprême en 2020 : «  Vous ne connaissez pas Soro. Il ne va jamais faire un tel échange… », a dit un proche de Soro. Le Chef de l’Etat a demandé à ce qu’on laisse la justice  faire son travail.

Sachez que, le procès de Soul to Soul sera celui du Rdr et de la rébellion ». Qui vivra verra !

YAPI Yapi

Photo légende : Soro va-t-il troquer Soul to Soul ?

Lu 214 fois
Connectez-vous pour commenter

Trafic Routier

Trafic Routier : Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud.
mardi 2 mai 2017 13:54

Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud. A éviter la zone du Camp commando qui...

Sur les Réseaux Sociaux

Nous Contacter

Address: 08 BP 3809 Abidjan 08

Tel: +(225) 22 44 10 32

Fax: +(225) 22 44 10 34

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web: http://www.lesursaut.ci