Interview exclusive /El Hadj Abdourahamane Ahmad Konaté , le Messie Promis d’Abengourou : « Les terroristes ne sont pas des musulmans mais des brigands » « Je fais peur parce que je dis la vérité »

Publié dans Société
jeudi, 19 octobre 2017 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

El Hadj Abdourahamane Ahmad Konaté, le Messie Promis d’Abengourou continue de défrayer la chronique depuis sa revendication, il y a 27 ans. Mais l’homme de Dieu reste constant dans ses dires.

« Ceux qui attendent le Messie, il n’y a pas un autre derrière, c’est moi le Messie Promis (As) que toute l’humanité attend. Je suis le Messie des derniers temps ». Dans cette interview exclusive, il parle de sa conception de l’islam, des menaces  terroristes. Non sans s’appesantir sur la situation socio politique en Côte d’Ivoire et les différentes activités de la communauté Mouhammadiyyat en faveur de la consolidation de la paix en Côte d’Ivoire.

 

Qui êtes-vous réellement ? Un Imam, un Prophète, un Réformateur ou un Messie ?

.Bismillahi Rahman Rahim (prières sur le prophète…) Je suis un peu de tout ce que vous dites. Il faut savoir qu’en Islam, il n’y a plus de prophète après le prophète Mouhammad(saw). Les musulmans attendent plutôt des califes et des réformateurs. En effet, Le prophète Mouhammad (saw) a dit « Gloire et pureté à Allah, Qui au début de chaque siècle suscite un réformateur pour vivifier la religion musulmane » (Cf Abou Daoud), il s'agit de prophètes dit Zilli ou Manawi en arabe (Ombre spirituelle de l'apostolat). Je suis un Imam, un réformateur et le Messie Promis. D’aucuns diront que Nabi veut dire prophète, cela est exact, mais il s’agit de nabi zilli comme je l’ai expliqué plus haut.

Cette appellation, le Messie Promis vient de vous-même, des autres ou de Dieu ?

C’est Allah lui-même Qui m’a nommé Messie. En Effet, c'est par révélation divine qu'Allah m'a Informé que « Ghoulam est le Mahdi et moi Je suis le Messie ». Il faut se rappeler la prophétie.de Mouhammad(saw) qui dit que c’est Allah Qui suscite et non les hommes.

Vous venez d’inaugurer une resplendissante mosquée, qui a coûté j’en doute plusieurs millions de nos francs. Pouvez-vous nous dire d’où avez-vous tiré le financement ?

 

Cette question me permet de lever une fois pour toute, la question du financement de nos œuvres. La communauté Mouhammadiyyat est une communauté prophétique avec à sa tête le Messie promis(as). Cette mosquée nous l’avons construite sur fonds propre sans l’aide d’aucune autorité nationale ou internationale. Il faut simplement savoir que la caisse de notre communauté n’a pas de trou dans le fonds, c'est-à-dire que les petites contributions que les fidèles paient sont utilisées à bon escient. Il n’ya aucun détournement ni gabegie. Ce sont des fidèles qui ont pr$eté le serment d’allégeance de ne jamais voler ni mentir, donc l’argent fût il petit, s’il est bien géré, il fait des miracles. Voici notre secret et rien d’autre.

 

Dans la presse, On vous identifie comme un partisan de Boko Haram, du terrorisme, par rapport au message que vous donnez. Qu’en est-il exactement ?

Certaines personnes ont la fâcheuse manière de confondre les choses qui sont très différentes. Moi, j’ai été envoyé par Allah pour être une miséricorde pour l’humanité et non créer le désordre. Nous n’avons rien en commun avec ces groupes armés. Boko Haram détruit les écoles et les mosquées, moi je les construis, en témoigne la mosquée Darou Salam que nous venons d’inaugurer.  Boko Haram verse le sang, la Communauté Islamique Mouhammadiyyat donne le sang à chaque trois mois. Dans notre école, des chrétiens sont enseignants. Comment peut-on donc honnêtement nous comparer à ces terroristes ? Soit c’est de l’ignorance ou de la mauvaise foi. Nous prions Allah de leur pardonner.

N’empêche que vous parlez de Djihad ? Est à dire selon vous que le djihad est différent du terrorisme ?

En Islam, on parle de Charia et de Djihad, encore faut-il savoir ce que ces termes revêtent. Le Djihad, c’est la lutte dans la voie d’Allah. C’est le combat que nous menons par exemple pour lutter contre la famine, pour créer des écoles et des mosquées afin que tout le monde en bénéficie, etc. Le djihad est donc une mobilisation pour une cause noble prescrite par le Saint Coran. La lutte armée n’intervient qu’en dernière position, lorsque les ennemis attaquent militairement les musulmans. Cependant, lorsque quelqu’un prend des armes pour attaquer un pays ou des populations au nom de l’islam nous appelons cela du brigandage.

Parlons de votre parcours. Certains jugent votre CV effrayant eu égards aux pays que vous avez visités par le passé. Qu’en dites-vous ?

Cela est vrai. Depuis ma revendication, j’affirme être le Messie Promis à la fin des temps. Allez consultez les prophéties de Mouhammad concernant le lieu, l’espace et le  temps de cette descente et vous constaterez que cela correspond à ce qui a été dit. J’ai fait toute mon enfance ici à Abengourou. Quand quelqu’un va devenir un bandit, on le détecte dès son enfance. Je n’ai jamais volé ni cassé un œuf de qui que ce soit dans ma jeunesse, ce n’est pas maintenant que je vais le faire. Les musulmans ont trois mosquées sacrées dontla défense incombe à tout bon croyant du monde entier, à savoir la sainte kaaba, la mosquée du prophète à Médine et celle d’Al Aqsa à Jérusalem. Et c’est ce que j’ai fait en allant combattre en Palestine, pour la libération de celle ci aux mains d’Israël. Ce n’est pas pour une guerre politique que je suis parti. Mais pour la défense de l’Islam. Et si c’était à refaire je le ferai.

Quels regards portez-vous sur ceux qui placent les bombes dans les mosquées, les écoles et les églises, au nom de l’islam ?

La mosquée est un lieu sacrée. On ne doit pas y élever la voix encore moins sortir une arme. Le prophète Mouhammad(saw) a même interdit que la sanction en cas de peine soit     exécutée au sein de la mosquée. Pour nous, placer donc des bombes dans les mosquées, les écoles, les églises ou les marchés ne peut se justifier au nom de l’islam. Nous condamnons cela avec la dernière énergie. Aucun des enseignements de l’islam ne le prescrit.

Au cas où vous vous trouvez en face d’un élément de Boko Haram, que lui direz-vous ?

Je lui dirai de retourner au Saint Coran et de s’approprier de ses enseignements. On ne peut  instaurer ou promouvoir l’islam avec le fusil ou en égorgeant son prochain. Il est écrit dans le coran : « Point de contrainte en matière de religion ». Il faut convaincre les hommes et non chercher à les vaincre.

Quelles sont vos relations avec les autorités Ivoiriennes ?

Depuis la fondation du Mouhammadiyyat sous le Président Houphouët, ensuite Bédié, Gbagbo, Guéi et aujourd’hui avec Alassane Ouattara, je n’ai eu aucun souci avec les autorités. Nous sommes une association légalement constitué, avec nos statuts publiés au journal officiel. Les quelques problèmes que j’ai eu c’est avec les membres de la communauté musulmane, ce qui est normal, étant donné qu’ils ne comprennent pas bien le sens de ma mission.

Qu’en est-il de vos relations avec les autres confessions religieuses ?

Avec les autres confessions religieuses c’est toujours les questions de compréhensions. Certains ne comprennent pas que je me fasse appeler le Messie alors que certains musulmans et les chrétiens disent qu’il est au ciel.

De quel Messie parles-tu donc ?

Beaucoup ne comprennent pas le Mouhammadiyyat et je ne leur en veux pas, car ce n’est pas facile. Ceux qui m’ont précédés, notamment, Cheick Ahmad Tidjane, Mouhammad Ibn  Abdoul Wahab et Goulam Ahmad ont été pourchassés et vilipendés voire emprisonnés. Mais avec le temps les choses sont en train de s’aplanir. Et les relations se normalisent.Quand on parle de El hadj Abdourahamanne Ahmad Konaté, on pense directement à la charia.

Depuis que vous êtes là vous avez fouetté combien d’adultérins et coupé les bras à combien de voleurs ?

La charia est un terme arabe qui signifie voie, c'est-à-dire la voie menant à Allah, ou le jugement avec la loi de Dieu. Cela fait 27 ans que j’enseigne aux Mouhammadistes de prêter leur serment d’allégeance et de s’y conformer. Il n’y a pas de voleurs, de menteurs, de fornicateurs ou de criminels au sein de mes fidèles, je n’ai donc pas de bras à couper ou d’hommes à fouetter. La Charia n’est pas un code pénal, c’est un mode de vie. De plus, Il ne faut pas penser que l’islam et la charia sont distincts. C’est l’un des contenus de l’islam qui est la charia. Pour que la charia s’applique sur un fidèle il faut qu’il prête le serment d’allégeance, le ba’iat. En cas d’infraction, c’est lui-même qui se dénonce à la communauté. Nous ne faisons la police derrière personne, chacun étant le gardien de sa personne. Voici la charia.

Vous avez également reçu la distinction d’ambassadeur de la paix. Quel contenu donnez-vous à ce prix ?

C’est vrai. Mais il faut plutôt avoir à l’idée que c’est l’islam qui est la religion de la paix.

Tout vrai musulman est forcément un homme de la paix. C’est le respect du prochain et des choses qui conduit à la paix. Nous aimons tout le monde sans distinction. Tout bon dirigeant musulman est homme de paix. Nous sommes musulmans mais nous respectons toutes les autres religions. La communauté Mouhammadiyyat est la seule qui reconnait toutes les autres confessions religieuses et prône l’attente et la fraternité entre elles. C’est ce message de paix et de tolérance qui est à la base de ce prix que j’ai reçu depuis 2008.

 

Vous avez pour habitude d’initier des opérations de don de sang. Est-il conseillé qu’un musulman donne son sang à un non musulman ?

 

Un musulman doit aider qui que ce soit dans le besoin. Qu’il soit chrétien, juif ou idolâtre. Un musulman est même autorisé à faire don d’organes humain si cela est nécessaire. Nous n’avons pas les moyens sinon notre ambition est de construire de grandes écoles et hôpitaux pour que tous, sans distinction de religion puissent en bénéficier. En effet, Allah dit dans le Coran de faire don de ce dont Il nous a fait grâce. C’est pourquoi, chaque trois mois nous donnons notre sang à l’intention de tous. Car nous sommes tous des créatures de Dieu. En témoigne le deuxième diplôme d’honneur décerné par le CNTS.

 

Les chrétiens attendent la descente du Messie du ciel physiquement. Si tu es le

Messie est tu descendu physiquement du ciel?

 

Cela n’est pas une nouvelle chose en soi .Aux pharisiens qui demandaient à Jésus qui était Elie, s'il se fait passer pour le Christ, il leur répondu: « Je vous déclare qu'Elie est déjà venu et ils ne l'ont point connu, mais ils l'ont traité comme cela leur a plu." (Matthieu 17: 11-12) « Que celui qui a des oreilles entende » (Matthieu 11:13 -15). De même certains oulémas demandent à Abdourahamane qui est donc le Mahdi promis qui devait précéder la venue du Messie, je leur réponds: « c'est Ghoulam Ahmad Qadian qui est le Mahdi promis, mais vous l'avez traité comme bon vous a semblé. Que celui qui a des oreilles entende.

La descente du Messie est une image spirituelle. En effet, tout comme le dernier réformateur de moise fut appelé le Messie, de même le dernier réformateur de Mouhammad portera le même nom. Je ne suis que son alter ego. Jésus Christ de Nazareth est mort à l’âge de 120 ans et cela est consigné dans tous les écrits musulmans. Il s’agit de la venue d’un Imam dans l’Islam qui portera le nom Messie pour revivifier la communauté musulmane. C’est donc dire que l’histoire est en train de se répéter sous nos yeux.

 

Dites-nous quelle est la nécessité d’un réformateur à l’heure actuelle, étant donné que nous avons le Coran, les hadiths et en plus des hommes capables de nous les expliquer ?

 

Je répondrai cette question par une image. C’est comme si vous me demandez qu’il y a beaucoup de personnes instruites en Côte d’Ivoire, est ce qu’on a encore besoin d’un président ? Le président n’est pas le plus instruit mais la nécessité d’avoir une autorité s’impose. C’est Mouhammad(saw) qui a dit qu’à chaque 100 ans Allah envoie un réformateur sur terre pour guider les musulmans. Je ne suis pas le premier, je suis le 14ème.

Ce ne sont pas les plus instruits, mais ce sont eux qu’Allah a choisi.

 

Depuis 27 ans vous êtes à la tête de la Communauté Mouhammadiyyat qu’est-ce que vous avez apporté de plus à l’islam ?

 

La communauté Mouhammadiyyat est la seule aujourd’hui au monde à avoir instauré le ba’iat imam. C’est à dire le serment de fidélité à un imam réformateur avec pour corollaire l’application de la charia de façon volontaire sans aucune contrainte que ce soit. Nous avons réussi à construire des écoles et des mosquées sur fonds propres sans l’apport de l’Etat ou d’un pays arabe. Ce qui n’est pas le cas des autres. Nous constituons une communauté pas nombreuse mais importante par la qualité de ses fidèles. Et nous sommes ouverts aux autres religions sans distinction. Il ya de nombreux non musulmans qui affirment que s’ils devaient embrasser la foi islamique, ils deviendraient Mouhammadiyyat

 

Tous les prophètes qui vous ont précédé se sont distingués par des miracles. Vous quelle est votre part de miracle ?

 

Ma part de miracle est que cela fait 27 ans que j’ai proclamé à la face du monde que c’est Dieu qui m’a envoyé. J’ai juré sur le Coran que si je ne suis pas le Messie que l’humanité attend, que la foudre s’abatte sur moi. Personne d’autre ne peut faire cela. Dieu n’aide pas les menteurs. Et Dieu ne peut laisser vivre pendant sept ans quelqu’un qui jure sur le Coran pour justifier un mensonge. Aucune des bénédictions de ce dernier ne sera acceptée. Certaines personnes qui ne sont pas Mouhammadiyyat lorsqu’elles ont des problèmes viennent pour des bénédictions dans notre mosquée, je vous dis que 80% des bénédictions sont exaucées. Voici quelques uns de mes miracles.

 

Il y a plus d’un an, l’affaire Charlie hebdo a défrayé la chronique. Quelle est votre position sur cette affaire ?

 

C’est une affaire qui engage tout le monde. En Islam, on n’insulte pas Dieu, ni son

Envoyé. Quel que soit votre colère il faut vous abstenir d’insulter Dieu, car le faire peut faire tomber sur l’humanité la colère divine que soient les tremblements de terre, les inondations,

etc. L’affaire Charlie hebdo c’est comme si tout le monde est dans une pirogue et qu’un idiot se permet de creuser un trou dans la barque qui risque de nous faire noyer tous, si vous le laissez faire. Il est consigné dans les écrits islamiques que quiconque insulte Allah et ses

Envoyés mérite la mort. Il ne s’agit ni de sa femme ni de ses enfants encore moins son pays.

C’est l’individu seul qui est concerné par la sanction, c’est ce que disent les textes de l’Islam.

 

Doit-on avoir peur du Messie Promis, El hadj Abdourahamanne Ahmad Konaté ?

 

Chacun a sa compréhension des choses. C’est comme si vous me demandez est ce qu’on doit avoir peur des autorités ? Je te dirai non. N’ont peur des autorités que les malfrats et les bandits. Si quelqu’un me voit, il doit être content et se réjouir car je ne suis venu que pour sauver l’humanité. Ce sont ceux qui sont là pour faire du mal, du tords qui doivent avoir peur de moi. Toutes les bonnes personnes ne doivent pas avoir peur de moi. On ne coupe la main que du voleur, si vous n’êtes pas voleur, de quoi avez-vous peur ? Le Messie est venu afin que la terre soit un paradis pour les justes.

 

27 ans que vous vous êtes proclamé, pensez-vous que votre message est entendu par les populations?

 

Aujourd’hui à travers les quatre coins du monde, de l’Amérique à l’Afrique, en passant par l’Europe et l’Arabie Saoudite, etc, tout le monde a apprit que le Messie Promis réside à

Abengourou. Dans de nombreux pays, j’ai des fidèles Mouhammadiyyat. Ma mission ne consiste qu’à annoncer le message, quant à l’acceptation ou la guidance, cela relève du pouvoir d’Allah Seul.

 

Quel appel avez-vous à lancer en ce qui concerne la réconciliation en Côte d’Ivoire ?

 

Nous sommes tous égaux. Qu’on apprenne à vivre ensemble. Quel que soit son ethnie, sa religion ou l’appartenance politique de celui qui est à la tête du pays nous devons l’aider dans sa tâche afin de consolider la paix et l’intégration sociale. Nous devons prier pour lui, afin qu’il mène à bien sa mission. On doit privilégier la compétence de tous les candidats afin de faire un choix au dépend de toute autre considération. Il faut tourner le dos au népotisme, au tribalisme et tous les maux à même de troubler le pays.

 

Quels conseils donnez-vous au président Ouattara, Bédié, et autres dirigeants du pays ?

 

Je leur dirais de privilégier les compétences dans les choix de leurs collaborateurs et non leur ethnie, religion ou partis politiques afin de faire avancer le pays. S’ils privilégient le tribalisme, la conséquence est connue, c’est la dérive, mère de tous les maux.

 

Un Musulman qui se proclame Jésus Christ est un fait étonnant chez certaines personnes. Pouvez-vous les éclairer une fois pour toute ?

 

Le Messie, signifie en arabe, celui qui apporte la vérité. Tous les réformateurs sont des

Messies, mais je suis le Promis. Tout comme, il existe beaucoup de prophètes, mais quand on dit LE Prophète (Psl), c’est Mohammad. Quand on dit Le Messie, c’est moi, celui qui vient appeler les gens à se comporter selon les prescriptions du Coran. Guider les gens à la lumière du Coran. Je suis venu dire aux musulmans de retourner aux enseignements originels de l’islam, contenues dans le Coran. Autant la prière est obligatoire, de même l’application de la charia est une obligation. Le musulman voleur ou fornicateur doit être sanctionné comme l’a dit le Coran. Tous les Envoyés de Dieu sont vivants au ciel. Je suis le dernier réformateur sur terre. Qui a pour mission de reformer l’islam. Qu’est-ce qu’on constate aujourd’hui ? Certaines personnes ont radicalisé l’islam quand d’autres l’ont beaucoup assoupli. Rien de cela n’est l’islam. L’Islam c’est le juste milieu. Ceux qui attendent le Messie, il n’y a pas un autre derrière, c’est moi le Messie Promis (As) que toute l’humanité attend. Je suis le Messie des derniers temps. La fin du monde est proche. Je suis celui qui est venu sauver l’humanité. Si je suis un imposteur le monde le saura et si je suis véridique le monde le saura aussi très bientôt.

 

 

Quelle lecture faites-vous de la situation socio-politique en Côte d’Ivoire dominée par les mutineries et agressions des microbes ?

 

D’ordinaire, je n’aime pas parler de politique. Concernant les mutineries liées au paiement d’arriérés, je dirai à nos autorités de tout faire pour satisfaire ses administrés. Aux gouvernés, je dirai qu’il faut qu’ils sachent que nos dirigeants ne sont Dieu. Ils ne peuvent pas tout faire à la fois. Il faut donc éviter de faire des revendications au dessus de leurs moyens. Seul Allah peut tout faire. Quant au phénomène des « microbes », il s’agit tout simplement de la démission de nos autorités. En effet, comment concevoir que des enfants puissent semer autant de dégâts sans que nos autorités ne réagissent. Ce genre de situation, vous ne le verrez jamais dans les pays où on pratique la charia, tels l’Arabie saoudite ou l’Iran. Parce que si tu tues sciemment quelqu’un, on te tue aussi. Si tu blesses volontairement autrui, tu subiras le même sort. Tel est la loi d’Allah à laquelle nous avons donné dos et voici le résultat. Ils tuent impunément, on les arrête et on va les nourrir et engraisser dans nos prisons, quelques temps après, ils ressortent plus         dangereux qu’auparavant. Comment peut-on expliquer cela ? Il faut simplement se rendre à l’évidence que la loi des hommes a échoué, il faut appliquer la loi du Créateur Tout Puissant, c’est cela la solution.

 

Aujourd’hui quels sont les moyens selon vous pour lutter contre les menaces djihadistes en Côte d’Ivoire ?

 

Comme je vous l’ai dit plus haut, le djihad ne consiste pas à tuer autrui, dites plutôt menace terroriste. La menace de ces brigands modernes appelés terroristes n’épargne personne. Tout le monde est la cible de ces gens. Ni les mosquées ni les églises ni les lieux ne sont épargnés par leurs bombes. Dans ce cas, il ne reste plus qu’à prier pour qu’Allah assagisse ces personnes et qu’IL épargne notre pays de leurs méfaits. Le prophète Mouhammad(saw) a dit : «  l’arme du croyant c’est la prière ». Donc face à leurs fusils, nous devons prier pour qu’Allah désarme leurs cœurs et leurs bras.

 

Avez-vous un message à l’endroit des populations en générales et des musulmans en particulier ?

 

J’appelle tous les musulmans à l’union. Qu’on soit Tidjania, Wahabiya, Ahmadiyyat,

Mouhammadiyyat ou de quelques obédiences que ce soit, on est tous des musulmans. Un père peut avoir plusieurs fils, mais chacun d’eux portera un prénom différent de l’autre. Nous

sommes tous fils de Mouhammad(saw). Qu’on s’entende autour des prescriptions du Saint

Coran. Quant aux non musulmans, ils ne sont nullement concernés par le coran, et il faut leur laisser pratiquer librement leur foi, c’est ça aussi la charia.

Interview realisée par Abou Traoré, envoyé spécial à Abengourou

Lu 205 fois
Connectez-vous pour commenter

Trafic Routier

Trafic Routier : Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud.
mardi 2 mai 2017 13:54

Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud. A éviter la zone du Camp commando qui...

Sur les Réseaux Sociaux

Nous Contacter

Address: 08 BP 3809 Abidjan 08

Tel: +(225) 22 44 10 32

Fax: +(225) 22 44 10 34

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web: http://www.lesursaut.ci