Santé Comment soigner une diarrhée ?

Publié dans Santé
mercredi, 13 septembre 2017 00:00

Selles liquides, maux de ventre, fatigue... Ces symptômes, que vous connaissez bien, vous mènent souvent la vie dure. Remèdes chimiques ou naturels, il existe des solutions pour mettre fin à ces petits désagréments. La diarrhée et ses symptômes associés sont parfois un véritable supplice. Votre transit souffre et vous aussi. Les crampes abdominales vous tordent de douleurs. C'en est trop ! Existe-t-il des remèdes pour soulager ces maux ? Quelles solutions choisir ? Nos conseils.

 

LES SYMPTOMES DE LA DIARRHEE

La diarrhée est un problème fréquent. Elle se caractérise par des selles de consistance liquide ou molle, plus volumineuses et nombreuses qu’à l’habitude (plus de 3 selles par jour).

Il ne s’agit pas d’une maladie, mais d’un symptôme de la colite. Sa cause la plus fréquente est l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés. Elle dure 1 jour ou 2, puis disparaît sans nécessiter de traitement. Pendant toute sa durée, il faut bien s’hydrater, car le corps peut perdre beaucoup d’eau et de sels minéraux par les selles. Cette mesure est particulièrement importante pour les enfants et les personnes âgées, pour lesquels la déshydratation peut avoir des conséquences plus sérieuses. En effet, après seulement 1 ou 2 jours de diarrhée, les jeunes enfants peuvent être déshydratés très gravement. Dans les pays industrialisés, il est très rare qu’une diarrhée entraîne le décès. Néanmoins, dans les pays sous-développés, il s’agit de la 2e cause de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans.

Il existe quatre types de diarrhées :

LA DIARRHÉE OSMOTIQUE

Elle est provoquée par la présence dans l'intestin de substances entraînant un appel d'eau dans le grêle ou le côlon. Il s'agit d'ions (sels) présents dans certains laxatifs osmotiques ou antiacides, d'hydrates de carbones non absorbables (lactulose, Duphalac) ou malabsorbés (déficits enzymatiques). La malabsorption de ces sucres au niveau du grêle va provoquer dès leur arrivée dans le colon une fermentation bactérienne considérable, aboutissant à la production d'acides gras volatils et d'acide lactique, ayant eux-mêmes un pouvoir osmotique puissant. Ceci explique que le pH des selles soit bas (pH à 5 ou 6)

LA DIARRHÉE SÉCRÉTOIRE

Elle est provoquée par des pertes excessives d'eau et d'électrolytes secondaires à la stimulation de la sécrétion et/ou à l'inhibition de l'absorption au niveau du grêle ou du côlon.

LES DIARRHÉES PAR TROUBLES DE LA MOTRICITÉ INTESTINALE

Elles regroupent deux mécanismes distincts.

  • En cas de ralentissement du transit, se développe une pullulation bactérienne chronique responsable de plusieurs effets nocifs ;
  • En cas d'accélération du transit, on constate une diarrhée motrice due le plus souvent à une colopathie fonctionnelle ou des causes endocriniennes et nerveuses.

Ces diarrhées motrices se caractérisent par des selles de volume modéré mais un nombre élevé d'exonérations avec besoin impérieux, surtout après les repas. Le jeûne et les freinateurs du transit suppriment la diarrhée.

LES DIARRHÉES PAR ALTÉRATION DE LA MUQUEUSE

Elles sont provoquées par des lésions qui peuvent aller de la destruction isolée de la bordure en brosse de la cellule intestinale (par une atteinte virale), à l'abrasion de la paroi intestinale avec inflammation, ulcérations (entérite nécrosante et colites), en passant par l'atrophie villositaire complète (maladie coeliaque).

Au cours des diarrhées avec colites (recto-colite hémorragique, Crohn, colites ischémique, parasitaire ou bactérienne), les selles sont nombreuses mais peu abondantes avec glaires, sang et pus.

Au cours des diarrhées avec atrophie villositaire, le syndrome de malabsorptionest net avec selles graisseuses (stéatorrhée).

La diarrhée est un symptôme en soit. D'origine infectieuse ou psychosomatique, elle est toujours la manifestation d'une maladie ou d'un processus pathologique. Elle se traduit par l'émission d'une quantité et d'une fréquence de selles supérieures à la normale. Ces dernières peuvent être molles et aqueuses. Elles sont parfois accompagnées de glaires ou de sang.

  • Les épisodes diarrhéiques sont généralement couplés à des douleurs et des crampes abdominales. Il n'est pas non plus rare de connaître une sensation de faiblesse généralisée. Enfin, il peut arriver qu'une légère fièvre suive cet état douloureux. L’indigestion peut provoquer une diarrhée aiguë qui s'accompagne de nausées, vomissements, douleurs abdominales et correspond souvent à la classique indigestion secondaire à un excès alimentaire manifeste avec souvent abus d'alcool. Elle s'explique par une surcharge osmotique du grêle et parfois une accélération de la vitesse du transit intestinal induite par l'alcool ;

LES CAUSES LES PLUS FREQUENTES

  • Une intoxication alimentaire (par exemple, de la volaille infectée par la salmonelle ou de la viande contaminée par la bactérie Escherichia coli) ;
  • Une gastroentérite virale ;
  • Le stress ou l’anxiété ;
  • La prise d’antibiotiques : elle altère la flore intestinale, et réduit ainsi la capacité d’absorption de la paroi des intestins. Les antibiotiques causent la diarrhée chez 5 à 30 % des utilisateurs, selon le type d’antibiotique consommé ;
  • Une maladie intestinale chronique : la maladie coeliaque (intolérance au gluten), la maladie de Crohn, le syndrome de l’intestin irritable, etc. ;
  • Une intolérance au lactose ;
  • L’hyperthyroïdie.

Mentionnons que le choléra peut entraîner des pertes de 10 litres de diarrhée par jour. Il est toutefois très peu fréquent dans les pays industrialisés.

 LES REMÈDES CHIMIQUES CONTRE LES DIARRHÉES

Pour soulager les symptômes il existe différents médicaments disponibles avec ou sans ordonnance. Les médicaments anti-diarrhéiques comme le lopéramide(dont certains ne nécessitent pas une prescription médicale comme Imodium Lingual®) réduisent l'activité excessive des intestins et améliorent l'absorption des liquides. Cela permet de normaliser de nouveau les selles. Ces médicaments peuvent être pratiques pour les voyageurs qui doivent parcourir de longs trajets. Ils soulagent rapidement votre diarrhée et empêchent de perdre trop d'eau et de substances nutritives. En plus de réguler les selles, ces médicaments évitent ainsi de vous affaiblir. En revanche, ils sont contre-indiqués lorsque vous présentez une forte fièvre (>38,5°C) ou que vos selles contiennent des glaires ou du sang. 

Pour les douleurs abdominales, vous pouvez consommer des antispasmodiques(comme le Spasfon Lyoc ou Imodium Duo dont l'ingestion se fait plus rapidement).

N'abusez pas trop de ces palliatifs. Rappelons que ces médicaments soulagent les symptômes mais ne traitent en aucun cas la pathologie qui a provoqué l'apparition d'une diarrhée. Si les douleurs et les diarrhées persistent, vous devez impérativement consulter un médecin.

LES REMÈDES NATURELS CONTRE LES DIARRHÉES

Beaucoup de "recettes de grand-mère" existent pour soulager les symptômes liés à une diarrhée. Voici une petite sélection :

  • Les probiotiques : Des études ont montré qu'en complément de la réhydratation, les lactobacilles peuvent réduire les symptômes de diarrhée en cas d'intolérance aux antibiotiques, lorsque celle-ci se déclare.
  • La phytothérapie : celle-ci est préconisée pour soigner tout type de diarrhée. Vous pouvez consommer de l'écorce de chêne en décoction. Par son effet astringent, c'est-à-dire qu'elle réduit la perméabilité de l'intestin, elle soulage les diarrhées. Les infusions de camomillegingembre adoucissent aussi les symptômes.

Quand faut-il consulter ?

La diarrhée est souvent un phénomène passager qui se règle seul en quelques jours. Cependant dans certains cas, il est important de demander l'avis d'un spécialiste. Consulter un médecin dans les plus brefs délais si l’un ou l’autre des signes suivants se manifestent.

  • Une diarrhée très abondante (plus de 10 selles par jour) qui persiste plus de 48 heures ;
  • Des signes de déshydratation, surtout chez un jeune enfant ou une personne âgée (voir plus bas) ;
  • Une fièvre de 38,5 ºC (101,5 ºF) ou plus ;
  • Du sang dans les selles ;
  • De fortes douleurs abdominales ;
  • Une diarrhée chronique.

Le professeur Laurent Beaugerie, gastro-entérologue à l'hôpital Saint-Antoine à Paris précise ainsi : "Il faut impérativement consulter lorsque votre diarrhée est accompagnée d'une forte fièvre, que vos selles sont glaireuses ou encore qu'elles présentent du sang. En effet, ces symptômes sont souvent synonymes d'infections parasitaires évolutives qu'il faut traiter rapidement."  Mais un autre cas de figure nécessite une consultation : "Attention aussi aux douleurs abdominales. Lorsqu'elles sont sous forme de spasmes, c'est-à-dire que la souffrance dure environ cinq minutes et qu'elle disparaît après chaque passage aux toilettes, rien d'inquiétant. En revanche, si vous sentez une douleur continue en un point bien précis du ventre, il faut consulter. Cette dernière peut témoigner d'une inflammation du côlon, d'une appendicite ou même d'une péritonite". Si vous présentez l'un des symptômes cités par le professeur Beaugerie, ne jouez pas à l'apprenti sorcier en pratiquant l'automédication. Faites confiance à votre médecin, qui saura vous prendre en charge.

diharee

 

 

A.T (source : doctissimo.fr)

Lu 345 fois
Connectez-vous pour commenter

Trafic Routier

Trafic Routier : Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud.
mardi 2 mai 2017 13:54

Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud. A éviter la zone du Camp commando qui...

Sur les Réseaux Sociaux

Nous Contacter

Address: 08 BP 3809 Abidjan 08

Tel: +(225) 22 44 10 32

Fax: +(225) 22 44 10 34

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web: http://www.lesursaut.ci